Le Théâtre Navevà

 

Du Théâtre de l’Aube au Théâtre Navevà en passant par le Festival d’Ateliers-Théâtre.

 

Au sortir de l’ESAD en 1985, j’ai créé le Théâtre de l’Aube avec des camarades comédiens dans l’objectif de monter des textes contemporains et des créations dans le cadre du théâtre indépendant, parallèlement aux autres engagements professionnels.

J’ai joué, produit ou coproduit quatre spectacles sous le label du Théâtre de l’Aube : « Pourquoi la Robe d’Hanna ne veut pas redescendre » de Tom Eyen en 1986 au Théâtre Mobile, « Mode d’emploi » en 1989 au Théâtre du Grütli, création menée main dans la main avec Gérald Chevrolet, « Claire » de Denis Stulz en 1992 au Théâtre du Grütli, création à partir de mon Val d’Anniviers natal, ainsi que « Le Théâtre ambulant Chopalovitch » de Lioubomir Simovitch en 1995 aux Théâtres du Crochetan, Saint-Gervais et Vidy en pleine guerre des Balkans.

Le Théâtre de l’Aube aura correspondu à mes dix premières années de théâtre professionnel en tant que comédienne et productrice.

De 1998 à 2011, j’ai fondé et dirigé le Festival d’Ateliers-Théâtre aux Théâtres de Saint-Gervais en 1998, du Grütli en 2000, de la Comédie en 2002 et 2011, d’Am Stram Gram en 2004 et 2009 et de Carouge en 2007. Aujourd’hui institutionnalisé aux Théâtres de la Comédie et de Carouge sous forme de biennale, le Festival d’Ateliers-Théâtre m’aura permis de créer un lien entre mes métiers de comédienne et de pédagogue. 

Désireuse de me renouveler dans la continuité de fidélités professionnelles et amicales, j’ai fait appel à deux compagnons de route aussi créatifs que complémentaires, Michel Wintsch et Marco Sabbatini, pour créer une association. 

Le Théâtre Navevà est né en décembre 2011, du désir commun de rechercher de nouvelles formes théâtrales à travers des textes contemporains et des créations.

 

Marie-Christine Epiney